LogoFFCO transparent      LogoSAh sanstexte transparentLogoSAhtexte noir                suivez-nous sur facebook

 speleo

Spéléologie & Canyoning

Speleo2015 contact 

Cotisation :

55€

pour l'année

Le montant de la cotisation dépend des activités choisies et inclut le coût de la licence à la fédération le cas échéant. Cette cotisation n'inclut pas le montant de l'adhésion à l'USSA, à souscrire en sus pour disposer de la carte de l'année. 

jour  Extérieur et château d’eau, renseignements auprès de la section

Saison 2017-2018

2016 speleo 

Bureau:

Nathalie BOURREAU - présidente

Benoït NICOULAUD - trésorier

Gilles MOUTIN - secrétaire

Speleo2015 sortieEscalade

Speleo2015 SortieOrchaise2

Sortie Découverte avec la section Spéléo

 

Offre réservée aux adultes débutantsdécouvrez les plaisirs du Voyage au Centre de la Terre avec les encadrants de la section Spéléo.

Visite de la Grotte et de la Rivière souterraine d'Orchaise à côté de Blois.

Aller et retour dans la journée, par minibus au départ du complexe sportif. Participation: 15 € / personne + apporter quelque chose pour le pique nique

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.&subject=Infos%20sur%20la%20sortie%20Orchaise>'+addy_text89202+'<\/a>'; //-->

 

 

Saison 2015-2016

speleo07 

La section spéléologie de l'USSA pratique la spéléologie, toute l'année et la descente de canyon (ou canyoning) au printemps et en été. 

La spéléologie, est la découverte du monde souterrain, avec toutes ses splendeurs, ses salles aux formes grandioses, ses paysages tantôt à sec, tantôt ses magnifiques rivières souterraines, mais aussi sa rigueur naturelle, et surtout la chaleur humaine des spéléos, solidaires jusqu’au bout.

Le canyoning, est une aventure très en vogue qui consiste à descendre en rappel les cascades des torrents, et progresser en randonnée aquatique entre les cascades. Amateurs de beautés sauvages et d’adrénaline, cette activité est pour vous, à condition toutefois, comme nous vous le demanderons, que vous ayez un comportement responsable.

Tout cela bien sûr, en plus de la sécurité, règle n°1 et essentielle de toutes nos sorties: plusieurs de nos membres sont diplômés de la Fédération Française de Spéléologie, et de l’Ecole Française de descente de Canyon, et assurent ainsi un encadrement sérieux.

Bureau: Nathalie BOURREAU - présidente, Julien DAVID - trésorier, Gilles MOUTIN - secrétaire

Expédition au Goufre Berger

Berger-14-7

Berger-14-2

Berger-14-1 3 

L'objectif de ce camp était de donner la possibilité à un maximum de spéléologue de pouvoir descendre à la cote -1122 m, terminus de ce gouffre mythique qui en son temps fut le gouffre le plus profond du monde. 

Organisé par le GRIMP 78 (Sapeurs Pompiers) la section USSA spéléologie a été invité à y participer d'une manière active. Dans un premier temps, Franck Chauvin, présent dès le début, a eu pour mission d'équiper le fond du réseau, du bivouac -500m au siphon terminal.

Rejoint à partir du 5 octobre par Julien et François, accompagnés de 5 GRIMP 91, ils ont été chargés de déséquiper le fond et de remonter 10 kits de matériel au bivouac de -500m. Ceci représentait un effort non négligeable sur une durée de 26 heures, sans compter les 3 heures de marche d'approche en montagne.

Le double intérêt de cette opération fut la mise en œuvre d'un camp de base totalement autonome qui rentrait dans le cadre d'un exercice "catastrophe naturelle" pour les pompiers des Yvelines. 

Ce sont au total 75 spéléo et GRIMP qui se sont succédés par petits groupes, dont 45 d'entre eux ont pu atteindre le fond, entre le 2 et le 9 octobre 2014 . 

Belle réussite et objectif atteint, dans une ambiance très conviviale et professionnelle, digne des grandes expéditions.

Merci à François, envoyé spécial, pour un sujet travaillé à fond.

Journal USSA n°60 - mars-avril 2015

 

Saison 2014-2015

La section spéléologie de l'USSA pratique la spéléologie, toute l'année et la descente de canyon (ou canyoning) au printemps et en été.

La spéléologie, est la découverte du monde souterrain, avec toutes ses splendeurs, ses salles aux formes grandioses, ses paysages tantôt à sec, tantôt ses magnifiques rivières souterraines, mais aussi sa rigueur naturelle, et surtout la chaleur humaine des spéléos, solidaires jusqu’au bout.

Le canyoning, est une aventure très en vogue qui consiste à descendre en rappel les cascades des torrents, et progresser en randonnée aquatique entre les cascades. Amateurs de beautés sauvages et d’adrénaline, cette activité est pour vous, à condition toutefois, comme nous vous le demanderons, que vous ayez un comportement responsable.

Si vous souhaitez partager avec nous notre joie de vivre, et nous apporter la vôtre, n’hésitez surtout pas à venir frapper à notre porte, celle-ci vous est ouverte.
Tout cela bien sûr, en plus de la sécurité, règle n°1 et essentielle de toutes nos sorties: plusieurs de nos membres sont diplômés de la Fédération Française de Spéléologie, et de l’Ecole Française de descente de Canyon, et assurent ainsi un encadrement sérieux.

Bureau: François CAFFIN - président, Benoist MIGNOT - trésorier, Gilles MOUTIN - secrétaire

speleo06

Spéléo: Sport Passion

Le besoin de cataloguer les choses amène parfois à des paradoxes. La spéléologie doit-elle se résumer en une activité sportive ? Le suffixe « logie » est utilisé, la plupart du temps, pour former le nom d’une science ou de l’étude scientifique d’un sujet, mais aussi toute discipline ayant un discours savant. Née il y a environ 130 ans, après des siècles d’ignorance durant lesquels le milieu souterrain était considéré comme des plus maléfiques, c’est E. A. Martel qui, le premier, a pris l’initiative d’aller y voir de plus près. Bien que non scientifique (il était avocat), il se passionne très vite pour le monde souterrain. Ses découvertes lui font prendre conscience de l’importance écologique de ce sous-sol et de l’exceptionnel biotope qu’il représente. Il ira jusqu’au parlement pour en plaider la cause.

Aujourd’hui, les spéléologues en ont fait leur terrain de jeux. En ont-ils oublié les particularismes ? Parfois un peu…, mais la délicate accessibilité, les immensités encore à découvrir ou les rencontres fabuleuses ramènent rapidement à la réalité. Le milieu souterrain est singulièrement fragile, son évolution s’est ralentie au point de conserver de véritables fossiles vivants. Privés de lumière, le temps s’est arrêté. Tout s’y est construit lentement, et toutes dégradations sont irréversibles. Aller sous-terre n’est pas anodin.

Alors, la spéléologie, c’est aussi la géologie (karstologie), l’hydrologie (il s’y trouve de grosses réserves d’eau douce). La faune y est spécifique et hors norme (aveugle et dépigmentée), il existe même une flore typique, le tout souvent endémique et très fragile. N’oublions pas l’aspect paléontologique et historique en général, les paysages minéraux chimériques et si délicats qu’il leur faudrait des millénaires pour se reconstruire. Cet environnement ne peut supporter une fréquentation sans limite, les lieux les plus sensibles doivent être protégés, voire interdits. On n’entre pas sous-terre comme dans un stade. L’idée même d’une compétition est inimaginable. Alors oui, il faut parfois bien des efforts pour explorer certains réseaux, mais l’aspect sportif de notre activité n’est qu’un moyen pour y parvenir, pas la raison d’être de la Spéléologie.

Merci à Gilles, spéléopassionnologue

speleo04 speleo05

 

 

 

speleo01

Rassemblement International Canyon

Cette année, c’est sur l’île de Majorque que se déroulait le RIC (Rassemblement International Canyon). Nous avions rendez-vous avec nos collègues du monde entier à Port de Söller, petite ville de la côte nord-ouest située au cœur de notre « terrain de jeu ». Dix d’entre nous ont eu le plaisir de participer à l’événement, du 7 au 15 mars.

L’île est un massif calcaire qui culmine à 1000 m dans la Sierra de Tramuntana, petite chaîne de montagnes sur la façade nord-ouest. C’est dans ce secteur que se trouvent les principaux canyons convoités par l’organisation. De difficulté moyenne, parfois en partie souterrains, ils se jettent souvent directement dans la mer offrant des paysages grandioses. Les marches d’accès, parfois délicates, restent abordables. Nous avons ainsi pu parcourir chaque jour un canyon différent, adapté au goût de chacun.

Le caractère calcaire de l’île a bien entendu retenu notre attention de spéléologue. Nous avons donc consacré une partie de notre séjour à la visite de cavités. Souvent d’une exceptionnelle beauté, les avens sont nombreux et la visite la plus remarquable a été sans conteste « Vallgornera », dont le réseau se développe sur plus de 70 km dont une partie noyée: nous avons passé 7 heures sous terre dont près de la moitié à nager ! Mais quel souvenir ! Le concressionnement est flamboyant.

Si ce rassemblement s’est donc révélé inoubliable par la qualité des sites et l’attention portée à leur préservation par les spéléologues locaux, il reste également un grand moment de rencontres et d’échanges humains avec nos camarades d’une quinzaine de pays, marqué cette année par la création de « l’Association Internationale des Amateurs de Canyon ».
La relative proximité de Majorque donne envie d’y retourner pour continuer les explorations. A suivre ?

Merci à Gilles, envoyé spécial

speleo03

speleo02

Spéléologie 2012 - La terre, l’eau et l’air !

Dramatique accident de plongée spéléo

Eric Establie, plongeur spéléo, est resté dans les eaux souterraines de sa dernière plongée, la Dragonnière de Gaud, dans la perte du puits de Ronze sur la commune de Labastide de Virac, en Ardèche. Parti en exploration le 3 octobre 2010, son décès a été annoncé le 11 octobre 2010, endeuillant la communauté des spéléologues de France et d’ailleurs.

L’activité de plongée, et les secours auxquels elle peut parfois donner lieu, doit être replacée comme un des moyens d’exploration spéléologique dans l’activité globale de spéléologie. Une entreprise risquée. Le milieu souterrain est relativement stable. Mais constitué par le creusement de l’eau dans les couches calcaires, il lui arrive, pour ses parties dites actives, d’être inondé, même dans ses parties hors siphon.

C’est un éboulement de ce type qui a interdit le retour du plongeur et cette interdiction de retour a entraîné son décès après plusieurs jours de résistance. La campagne pour remonter son corps à la surface a malheureusement échoué, mais elle a permis à une communauté désireuse d’agir, de se rassembler, rendant ainsi un dernier hommage au plongeur en y intégrant la famille.

Le secours en spéléologie http://www.speleo-secours-francais.com/

« Le SSF a en charge la mise au point des techniques de sauvetages spécifiques au milieu souterrain et la formation des spéléologues à ces techniques. Entièrement bénévole, cette structure permet de disposer à moindre coût de plus de 3 000 sauveteurs hautement qualifiés sur l’ensemble du territoire. Conventionné depuis 1977 avec le Ministère de l’Intérieur, le SSF assure la direction des opérations souterraines par l’intermédiaire des Conseillers Techniques Départementaux en Spéléologie (CTDS) nommés par les Préfets dans chaque département. Le SSF a obtenu en 2006 l’agrément de Sécurité Civile au niveau national et international. Ce sont près de 40 000 heures de formation par an qui sont consacrées aux entraînements de sauvetages souterrains. 

Le SSF intervient en étroite collaboration avec les différents services publics chargés des opérations de secours. Sous l’autorité du Préfet, et en application des plans de secours spécialisés, il organise la partie souterraine du sauvetage. Bien que parfois spectaculaires, les opérations de secours en spéléo sont peu nombreuses au regard du nombre de sorties pratiquées. Ce sont en effet plus de 30 000 pratiquants dont 16 000 fédérés qui visitent et explorent régulièrement notre sous-sol. Moins de 30 interventions (dont la plupart sont peu importantes) ont lieu chaque année. »

Conclusion

Parmi les moyens d’exploration de la spéléologie, la plongée devient une activité cruciale à un stade où une grande partie des découvertes sèches ont été effectuées, notamment en France. Cependant, la plongée reste une activité pratiquée en cercle restreint, et la spéléologie demeure représentée de façon dominante par des pratiquants qui visitent ou travaillent dans des cavités non inondées.

Les 24 heures de Bures-sur-Yvette 2012

Organisateur : Franck Chauvin
Présents CSPA : Franck Chauvin, Céline Dore et ses enfants, Denis Langlois, Julien David
Autres : Jacques Belin et ses enfants, Guillaume (Grimp), Corentin, J.P Couturier, Thomas Lecoq…
Club : ESD 77, SCR 93, CSPA 78, GRIMP BSPP, SCP 75, SC Chablis(89), GS MJC Evreux (27), GRIMP 91,
ABIMES 92, CNM 60, AFEGC, SCAF, APARES 94, AVENS, AVENS, UFS 94, ETOIR IDF (cordiste), GRIMP 78,
SCOF 91, SCLQ 46.
+ de 60 personnes pour les 27 heures de Bures
Equipements : 700 mètres de cordes


Atelier vire pour commencer :

gd speleo1  gd speleo2  gd speleo3
 
Passage première voûte en tyrolienne sur mousqueton acier :

  gd speleo5  gd speleo6
Passage deuxième voûte, vire au plafond
Passage de deux parapluies français avec encouragements au puits et ravitaillement en eau

gd speleo8  gd speleo9  
Encore quelques vires, remontées et passage fractionnement pour arriver enfin au plafond de la voûte centrale du viaduc pour redescendre en technique canyon : rappel guidé !

    
Hébergement et barbecue : sur place, à la bonne franquette, avec un petit budget merguez saucisses offert par le CDS de l’ ESSONE ! !! !
 Feux de camp pour nous réchauffer un peu, avec : binouses, M&M’chocolat noir, autres friandises comme… les Marshmallows !!!!!

Dimanche : fin des ateliers dimanche à 15h

LogoCIC

AnnonceStArnoultImmo5

pub3

pub5

Emplacements disponibles

Renseignez-vous sur les solutions USSA pour faire connaître vos produits auprès de plus de 2.000 adhérents sportifs.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

top